Histoire : légendes & anecdotes

Le safran & l’histoire

 

Le safran, histoire d’éternité

 

Alors que Crocos, ami d’ Hermès, jouait au disque avec le dieu du commerce et de l’intelligence, reçut un coup malheureux, l’atteignit au front et l’étendit raide mort … du sol baigné de son sang naquit le safran … symbole de vie éternelle. Krokos signifie filament en Grec.

images

Hermès

Une autre version est invoquée : celle du jeune mortel Crocus, éperdument amoureux de la nymphe Smilax , dont la beauté des sentiments impressionnèrent tant les Dieux, qu’ils leur accordèrent l’immortalité en transformant crocus en fleur portant son nom et la nymphe en if … symbole d’éternité.

Une petite variante (et non des moindres !) à la deuxième version : le jeune amoureux aurait été en fait ensorcelé par la belle, transformant Crocus en fleur de safran … symbole de passion éternelle.

 

Le safran, histoire de beauté

 

Il est dit que Cléopâtre versait un quart de tasse de safran dans ses bains chauds au lait d’ânesse pour bénéficier de ses propriétés cosmétiques et de ses qualités de colorant. Elle l’utilisait aussi avant de rencontrer des hommes, croyant en ses vertus aphrodisiaques.

 

Le safran, histoire de soins 

 

Alexandre le Grand était un grand consommateur de safran, qu’il utilisait pour soigner ses blessures et accroitre son courage. Il va jusqu’à recommander les bains au safran à ses subordonnés.

 

Le safran, histoire de remède

 

Quand la peste noire ravage l’Europe, les demandes de safran explosent. Il est convoité par les pestiférés pour ses propriétés médicinales.

 

 

Les histoires & le safran

 

Les rues de Rome furent couvertes de safran pour l’entrée de Néron.

Le safran est une couleur sacrée pour les bouddhistes.

6a49a1f5f5d279609ea47465398cb12d

Les Egyptiens teintaient au safran les bandelettes des momies pour aider à la conservation des corps.

Michel Ange s’est servi du safran pour peindre la chapelle sixtine.

Les pirates de Méditerranée préféraient piller les bateaux transportant du safran plutôt que ceux transportant de l’or !

Le fameux blond vénitien était obtenu par les femmes qui laissaient leur chevelure exposée au soleil après l’avoir enduite d’une décoction de safran infusé dans un jus de citron.