Présentation

Le safran de l’estuaire

 

Il était une fois des coteaux situés face à l’estuaire de la Gironde, un emplacement rêvé pour une plante exceptionnelle … le crocus sativus, plus communément connu sous le nom de crocus à safran.

Les planches de safran vues par Ls

Les planches de safran vues par Ls

Une fleur est née dans un cadre qui allait donner son nom à ma petite production : le safran de l’estuaire.

Juriste de formation, il y a 5 ans, je prends un virage à 360. Et me lance dans la grande aventure, je deviens peu à peu safranière à Boutenac-Touvent en Charente-Maritime.

Située dans une région historiquement propice à la culture du safran, ma terre était faite pour accueillir les bulbes de crocus sativus d’origine française parfaitement calibrés. Labour, bêchage, travail à la motobineuse, griffage et ratissage manuel, planches, cordeaux … des mots que j’allais devoir m’approprier désormais !

La fleur est très délicate et n’est pas adaptée à une culture intensive. C’est pourquoi, dans l’hexagone, la profession compte beaucoup de petits producteurs qui ne peuvent répondre à la demande des consommateurs.

IMG_5007 copie

Les premiers pas du Safran de l’estuaire …

Au cours de la période de floraison annuelle, quelques semaines en automne, chaque matin est une surprise. Le fil de ma journée découle de cette éclosion. Trois stigmates rouges se dressent au-dessus d’une corolle mauve : les tant attendus pistils de safran. Ils sont sublimes. La magie opère. Je peux parfois cueillir une centaine de fleurs ou 4000 au pic de la récolte, sachant qu’il faut entre 150 et 200 fleurs pour faire 1 gramme de safran. La cueillette, l’émondage (séparation du pistil de sa fleur) puis le séchage au four (indispensable pour obtenir l’épice qu’est le safran) sont réalisés dans la même journée. Le safran de l’estuaire est conditionné en pistils, gage de pureté (il faut en effet se méfier du safran frelaté présenté en poudre le plus souvent).

Aujourd’hui, la culture et l’utilisation de cette épice étant parfaitement maitrisées , le safran de l’estuaire est proposé à la vente.